vendredi 10 avril 2015

Carnets très intimes  16

 

Je suis à jeun d’énergie de vivre. Je suis peu à peu passé d’un état de goinfrerie à un état de disette. D’un état de boulimie de souffrances à un état d’anorexie de vie.

 

J’étais gourmand, j’apprends à devenir gourmet.

 

Je ne suis pas à la diète, j’ai plutôt changé la façon de me nourrir.

 

J’apprends à déguster plus lentement ce que m’offre la Vie. Parfois même, nous faisons le menu ensemble. Et à même mon jardin viscéral.

 

Ce petit lopin de terre que je possède, je suis le seul à connaitre le chemin pour y parvenir. Mon terreau est tellement immense que mes yeux peuvent y voir l’infini.

 

J’apprends jour après jour à labourer, à semer dans cette terre fertile. C’est moi seul qui y sème les graines; celles que j’ai trouvées, celles qui m’ont été données et celles qu’on m’a offertes. 

 

J’abreuve mon labour de mon puits intérieur. Et j’ai besoin de le remplir régulièrement d’inspiration, d’imagination, de créativité, d’idées. 

 

J’y récolte toujours des fruits aux goûts, aux couleurs et aux formes les plus excentriques. Ils sont uniques. Certains mûrissent rapidement, d’autres restent verts très longtemps. Lorsque je récolte un fruit trop tôt, il me laisse un arrière-goût métallique qui dure longtemps. 

 

 

De saison en saison à faire fructifier ce lieu intérieur dont j’ai hérité, je suis devenu un maraîcher solitaire.

 

Mais aussi un homme nature.

 

 

 

 

 

 

 

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoups tes carnets Jehan. Tout ces libellés rendent la navigation captivante. Merci aussi d'avoir mis un lien pour mon blog. Cependant ce lien ne fonctionne plus. On doit aller à http://louisemagnanjournalcreatif.blogspot.ca

    RépondreEffacer

Merci pour votre commentaire.